Orgosolo et ses peintures murales

Les peintures murales d’Orgosolo

Dans le province de Nuoro, dans la région « Barbagia di Ollolai », le massif du Supramonte en Sardaigne abrite le village d’Orgosolo, au pied du mont Lisogorni. Orgosolo est un village spécial parce que ses murs parlent de la mémoire des luttes locales, de la vie quotidienne et des engagements des habitants, ainsi que des combats internationaux. Orgosolo est un vrai musée en plein air qui appartient aux gens du village. Dans chaque maison un mur peint, au total 150 fresques qui ont été crées au XXe siècle. Á l’origine un groupe d’anarchistes en lutte qui ont utilisé cet outil de communication comme forme de Résistance. Cette tradition des peintures murales d’Orgosolo s’est propagée dans les villages voisins en instaurant une tradition de murs peints dans la région de Barbagia. Lors de votre voyage en Sardaigne, on vous invite à découvrir la route des murales d’Orgosolo et des villages voisins, une visite qui vous remplira d’émotion.

Historie des murales d’Orgosolo

Les premiers murales d’Orgosolo furent réalisés en 1960 par un groupe d’anarchistes milanais, Dioniso, et en 1975 – à l’occasion des 30 ans de la Résistance et de la Libération de l’Italie du fascisme – par un enseignant (Francesco del Casino) et ses élèves. Ensuite fut un peintre d’Orgosolo, Pasquale Buesca et ses élèves, et plus tard le groupe local « Les Api » (« les Abeilles ») qui a continué à faire des murales à Orgosolo, toujours avec une intention politique. Á partir de ce moment, le village d’Orgosolo est devenu très touristique : tout le monde voulait voir les murs peints d’Orgosolo lors de son voyage en Sardaigne.

Que voir à Orgosolo

Route des murs peints d’Orgosolo

Les murs peints d’Orgosolo vous attendent à chaque coin de rue pour parler de revendication, d’humanisme, de courage, de justice et de fraternité, des grands évènements du XXe siècle. À chaque maison on parle de la vie des habitants d’Orgosolo, des femmes et des hommes au travail, de la vie à la campagne et des luttes politiques. Mais aussi d’évènements du XXe siècle (Mai 68,…), de guerres, de la bombe atomique, de figures comme Lénine, Salvador Allende ou Che Guevara.

Les peintures murales d’Orgosolo vous interpellent pour vous parler de conscience politique, pour vous transmettre un message que vous allez comprendre, parce qu’il est universel.

D’autres choses à voir à Orgosolo

Mais Orgosolo a d’autres intérêts à part ses murs peints, comme par exemple les nombreux nuraghe, des sépultures préhistoriques, des « Domus » ou maisons de fées ou sorcières, des églises, des grottes, des dolines (formes intéressants qui adoptent les calcaires par érosion), des canyons, et l’une des seules forêts qui restent en Europe à avoir des Quercus Ilex. Le patrimoine paysagistique et culturel est important à Orgosolo.

Les murs politiques d’Orgosolo

Traditions à Orgosolo : ver à soie, fromage «Sos pinnettos », cuisine typique

Orgosolo est un village où se gardent des traditions précieuses du passée, comme la Sériciculture : le cultive du ver à soi. Vous pouvez visiter un atelier de tissu qui sert à la réalisation de foulards des filles des costumes traditionnels.

Orgosolo est également un lieu où vous pouvez manger la cuisine traditionnelle de la Sardaigne. Ils gardent des plats typiques des anciens bergers, une cuisine copieuse que vous pouvez goûter dans les anciennes bergeries. Vous pouvez même assister à l’élaboration du fromage « Sos pinnettos » et bien sur déguster le vin de la Cannonau locale.

Une autre tradition qui est gardé à Orgosolo est le « Canto a Tenore », un chant polyphonique à quatre voix. Ne manquez pas une représentation du « Canto a Tenore ».

Comment arriver à Orgosolo

Orgosolo se trouve à 1h30 d’Olbia et à 45 minutes de Cala Gonone par la route SS125. Si vous arrivez à l’aéroport d’Olbia, vous pouvez louer une voiture et parcourir la côte est de la Sardaigne et puis explorer le centre de l’île. On vous donne des itinéraires conseillés si vous restez une semaine en Sardaigne.